AccueilAccueil  Important  Richesses RP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


.
 

Partagez | 
 

 Pyrotor - Silicium des Landes [Aaron Quintus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dragon véritable
avatar

Messages : 470
Slyths d'Argent : 359
Date d'inscription : 14/12/2013

Feuille de personnage
Dragons:
Métier:

MessageSujet: Pyrotor - Silicium des Landes [Aaron Quintus]   Ven 11 Juil - 13:52


Silicium
des Landes



Propriétaire : Aaron Quintus
Race : Pyrotor
Âge : 9 ans
Taille : 2m42
Etat physique : Musclé / Santé : 98%
Confiance : 26 points
Moral : 31 points



Caractère

Silicium est du genre... Hypnotisant. Au premier regard vous risquez d'être conquis, mais méfiez vous des apparences. Silicium n'a jamais aimé les Hommes, et il n'aime pas qu'on le monte ou bien qu'on essaie de le diriger. Dès sa naissance, il s'est montré sauvage et son débourrage a été réalisé de manière rapide et informelle. Pourtant, s'il est aujourd'hui ici à vendre, c'est qu'il présente des qualités indéniables. Sa combativité, sa compétitivité en font un adversaire redoutable et qui ne se laissera donc pas battre facilement. Il aime gagner, et peut entrer dans une rage folle s'il perd. C'est quitte ou double. S'il paraît donc incontrôlable, ce n'est pas tout à fait ça. Certes ça ne sera pas facile mais à force de patience, de persévérance, vous saurez gérer le dragon et trouver comment travailler avec lui. A ne pas placer entre toutes les mains.
Avec les autres dragons, il se montre très dominant et fera très vite savoir que l'Alpha ici, c'est lui, et il peut vite se montrer agressif si quelqu'un conteste cela.


Compétences

¤ Vol acrobatique > 80
¤ Pêche > 48
¤ Chasse > 145
¤ Ethologie > 20

¤ Course à terre >100
¤ Course des airs >75
¤ Course aquatique >10
¤ Quidditch >90
¤ Combat artistique >60
¤ Combat illégal >
219



Informations:


Prix : 3500
© Twiggy pour Never-Utopia ; modifié par Astra


Dernière édition par Le Conseil le Ven 19 Juin - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawgoh.forumactif.org

Première flamme
avatar

Messages : 346
Slyths d'Argent : 205
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Dragons: Silicium des Landes
Métier: Dirigeants des combats illégaux

MessageSujet: Re: Pyrotor - Silicium des Landes [Aaron Quintus]   Mer 3 Sep - 8:24

Le marché aux dragons était, comme tous les jours, ce qu'on pourrait résumer en un mot, le chaos. Que vous soyez de la caste des simples ou des forts, si vous vouliez un dragon, impossible de faire autrement que d'aller au marché aux dragons. Aussi dans tous les coins se bousculaient des gens de divers castes. Des « Hautes » s'insurgeaient en voyant une gamine friponne à l'allure débrayée courir dans la rue pieds nus, un voleur soutirait discrètement de l'argent à un homme en train de négocier. Les dernières pluies avaient laisser le lieu sale, humide, constellé de flaques de boues. Les dragons étaient excités par tout ce bruit. Les plus calmes se contentaient de rester coucher en observant les allées et venues, soufflant de temps à autre une petite flamme de nervosité, quant aux plus excités, plusieurs hommes devaient être sollicités pour les tenir. Les plus heureux d'être là dans tout ce bordel, c'était bien les enfants. Leurs regards émerveillés, rêveurs, se posaient sur chaque dragon, et chacun entrevoyait un futur idéal. Il était 9h du matin, et comme vous pouvez le voir, le marché au dragon était déjà grouillant de vermine et rutilant de célébrités.
Parmi elles ( vermine ou célébrité?) , un homme se démarquait. Les enfants s'écartaient sur son passage, tandis que les parents leur chuchotait à l'oreille qui il était. Ceux qui le connaissaient, pour l'avoir fréquenter dans des fêtes réservées aux VIP lui tendaient une main qu'il serrait sans hésitation. Son pas était sûr, il souriait, mais ce sourire restait neutre, et aucune réelle émotion ne se lisait sur son visage. Sur son passage, les gens restaient silencieux quelques secondes, puis ils reprenaient leurs activités, en songeant qu'au repas familial, ce soir, cette rencontre serait une anecdote à répéter. Si les combats illégaux étaient interdits, au fond, tout le monde savait que l'homme qui les dirigeait ne risquait rien. Haut placé, beaucoup d'amis, la justice était pour ainsi dire de son côté.
L'homme continua sa marche. Il croisa un gamin qui vendait la dernière édition du « Dragon Déchaîné », et il lui en acheta un. L'enfant le remercia vivement, mais dans sa précipitation il laissa tomber l'écu qui alla se perdre dans une bouche d'égout. Le jeune vendeur déglutit, tourna le regard vers son client. Ce dernier, alors impassible, esquissa un sourire, et lui tendit une nouvelle pièce. Puis il continua à marcher en lisant le journal, jusqu'à atteindre ce qu'il cherchait, l'allée des pyrotors. Alors, il jeta le journal dans une poubelle en détournant le regard, et commença à examiner les fiches de présentations des dragons. Sexe, âge, race, quelques traits de caractères. Tout était écrit sur une ardoise, qui serait sans doute effacée le lendemain. Les dragons ici ne restaient jamais bien longtemps. Aaron faisait mine de ne pas s'attarder sur les descriptions, mais en réalité tout était d'une réelle importance. Il lui fallait du sang neuf au sein de son équipe de combattant. Ses dragons les plus valeureux étaient maintenant à la retraite, ils l'avaient bien mérités, et bien qu'ils aient à présent accumulés maintes cicatrices, ils coulaient des jours heureux. Tout n'était pas noir dans le tableau des combats illégaux, du moins c'était le point de vue d' Aaron. L'observation d'Aaron fut interrompue par le marchand. Ce dernier se précipitait vers lui. Il rentra la tête dans les épaules instinctivement, en s'exclamant : « Quintus ! Quel bon vent t’amène ? » Il découvrit un large sourire, incitant Aaron à faire de même. L'acheteur potentiel esquissa un sourire, serra la main du marchand, et lui répondit d'un ton amical. Il le connaissait depuis toujours. « Vieille fripouille, comment vas-tu ? » Ils échangèrent quelques cordialités, puis le marchand prit un ton énigmatique, et invitant Aaron à le suivre, il déclara : «  Si tu cherches un dragon pour... t'entraîner, j'ai ce qu'il te faut. » Le marchand était celui qui avait vendu les premiers dragons de combats de son père, il était au courant de leur business, mais en restait un marchand. Ni pour, ni contre, tant qu'il n'avait pas de problème avec ça. Il l'emmena au bout du marché, là où peu de monde allait : on y mettait les vieux dragons, où ceux que personne ne voulait étant donné qu'ils étaient intenables. Le Marchand s'arrêta devant un dragon, et le désigna au client. C'était un grand pyrotor, à la robe tirant sur le orange, avec pas mal de marques et balzanes blanches. Il piétinait le sol et tirait sur les diverses chaînes qui le retenait. Le Marchand prit un ton de confidence, posa la main sur l'épaule de Aaron , puis lui confia : «  Ecoute moi bien, jeune homme, ce dragon t'assurera la victoire. Sois en sûr. Il est à toi pour 3500. Entre toi et moi, tu sais ce que ce prix implique. Avec ses compétences, il vaut bien plus, mais il est ingérable, et un jour de plus ici et il va mettre le feu au marché. » Aaron savait que l'homme disait vrai. Il ne mettait pas sa parole en doute, car sa famille achetait ses dragons ici depuis des générations, et les ventes s'étaient toujours bien passées, aussi lui faisait il assez confiance. Il jaugea le dragon, puis s'approcha de lui. Le pyrotor s'arrêta de gesticuler. Aaron, impassible, attendit un instant, puis il tendit une main vers le museau du dragon. Un avenir se décidait peut-être à cet instant. Selon la réaction du dragon, les préjugés du potentiel acheteur auraient put s'atténués. Mais , une seconde plus tard, la mâchoire du pyrotor tentait de happer les doigts de l'homme. Celui-ci les retira sèchement, fit une grimace en signe de conclusion, puis il se tourna vers le marchand. « Je le prends. » Le vendeur se frotta les mains. Aaron ne tentait jamais de négocier, il était trop fier pour se rabaisser à cela selon lui, et de toutes façons, quel intêret ? Le marchand courut aller chercher les clés des chaînes, puis revint cinq minutes après d'un ton pressé , le front plissé, faussement soucieux. Il détacha le dragon progressivement, puis tendit une des chaînes au nouveau propriétaire, qui sortit une bourse de sa poche et la laissa lourdement tomber dans la main du vendeur. Celui ci ne vérifia pas son contenu, remercia l'acheteur, et repartit.
La méthode la plus simple pour emmener un dragon récemment acheté à la volière, c'était à pied. Pour certains, on utilisait un van spécial mais cela restait rare, et de toutes façons Aaron voulait se promener avec pour que tout le monde puisse admirer son nouvel achat, puis aller répandre la nouvelle avec le bouche à oreille.
Derrière lui, Silicium s'énervait. Tout ce monde, ce changement soudain, ce n'était pas cela qui allait le calmer. Mais Aaron garder sa « laisse » tendue, et ne lui lançait aucun regard : lui accorder le moins d'attention possible, au moins jusqu'à ce qu'ils arrivent à la volière, pour le contenir un tant soit peu. La volière, justement, n'était pas si loin.
Silicium , une fois qu'ils furent plus éloignés de la foule, il tenta de s'échapper. Il n'y avait personne autour d'eux, l'entrée de la volière n'était plus qu'à quelques mètres. Le pyrotor se braqua, tira sur la longe, mais Aaron ne lâchait pas, quitte à se faire traîner par terre. Le pyrotor se rapprocha de son nouvel acquéreur, et gronda au visage du jeune homme pour l'effrayer. Aaron ne cilla pas, et il lui hurla à son tour au visage. La réaction du grand dragon ne se fit pas attendre : une flamme brûlante sortit de sa gueule. Les cheveux du garçon vibrèrent à cause de la force de l'attaque, mais quand le dragon arrêta, il constata que l'action n'avait eu aucune conséquences. Aaron le défia du regard : « J'espère que tu comptais pas m’impressionner avec ça. » Il se recoiffa vaguement puis reprit le chemin vers la volière. Il avait déjà demandé à ce qu'on lui attribue une place pour son dragon, et tout avait été aménagé pour son arrivée. Quelques propriétaires étaient en train de préparés leurs dragons. Ceux qui le connaissaient le regardait avec un œil accusateur. Son métier n'était pas bien vu.
Il fit entrer le dragon dans son nouveau chez lui, l'attacha afin qu'il puisse aller voler sans s'échapper, et vînt lui apporter à manger. Silicium se jeta dehors, cherchant la liberté, mais la chaîne le retenait fermement, et il ne put aller bien loin sans être obligé de revenir. Il décrivit des allers retours devant la grotte , sans se décider à rerentrer.
Aaron haussa les épaules. « Comme tu voudras. » Il sortit de la grotte, et laissa son dragon s'acclimater.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Première flamme
avatar

Age du personnage : 22
Messages : 254
Slyths d'Argent : 130
Date d'inscription : 14/12/2013

Feuille de personnage
Dragons: Lanthane
Métier: Attrapeur des Syawla

MessageSujet: Re: Pyrotor - Silicium des Landes [Aaron Quintus]   Ven 5 Sep - 17:39

Très classe, ce résu, comme Aaron Cool Je sens que ça va faire des étincelles, ces deux-là ! (Faut admettre que le pouvoir d'Aaron l'aide bien... Rolling Eyes) J'ai hâte de lire la suite de cette petite histoire !
Bref ! Déjà Silicium a dû comprendre qu'il avait pas tout à fait affaire à n'importe qui. Ce qui, quelque part, augmente sa confiance :B voilà la notation globale donc :

12 pts en tout dont :
> 5 points de confiance
> 2 points de moral
> 5 points en combat illégal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Première flamme
avatar

Messages : 346
Slyths d'Argent : 205
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Dragons: Silicium des Landes
Métier: Dirigeants des combats illégaux

MessageSujet: Re: Pyrotor - Silicium des Landes [Aaron Quintus]   Sam 27 Sep - 19:37

La nuit était tombée depuis une heure, voir plus. Le quartier obscur était tout de même très animé, et le silence ne retomberait que vers 5h du matin, avant que le vacarme ne reprenne vers 6h, voir 6h30, l'heure où les marchands viennent installer leurs étals diverses et variées. Aaron sortait du Barbu Joufflu, où il avait parlé avec quelques collègues de combats illégaux tout en buvant une délicieuse bière, fabriquée dans les contrées de Strawgoh. Il était donc environ 1h30 du matin ( voir un peu plus, mais cette délicieuse chope n'arrangeait rien) quand le jeune homme sortit de la taverne. Le quartier n'était pas des plus sûrs de nuit comme de jours, mais Aaron se connaissait, lui ainsi que ses capacités. Aussi défiait-il la rue sans trop d'appréhension. Il prit la route qui menait au quartier flottant, mais en chemin, un flash lui revînt en mémoire : il avait posé ses clefs dans sa sellerie au moment de nettoyer le harnachement de son dragon. Aussi ne pouvait-il faire autrement que d'aller à la volière, en espérant que son trousseau y soit toujours vu qu'il avait dû logiquement oublier de fermer sa sellerie. Il souffla son agacement, pour se diriger vers la grande tour des dragons. D'en bas, on pouvait en apercevoir quelques uns voler autour de leur grotte. Il crut apercevoir une vague silhouette familière mais n'y fit pas attention. Entrant donc dans la sellerie, il eut l'heureuse surprise de constater que ses clés étaient toujours à leurs places. Au moment où il s'apprêtait à repartir, il se décida à aller jeter un œil à son dragon. Silicium était un dragon brave, mais un tantinet rebelle , et il fallait constamment exercer une surveillance sur lui. La volière n'était pas très bien éclairée, aussi Aaron ne fut-il pas surpris de ne pas voir son dragon dans la grotte. Il tourna la clef dans la serrure de la grille , puis entra en cherchant son pyrotor. Il resta silencieux, inspectant les lieux, puis appela son dragon. « Silicium des Landes. » Habituellement,il ne disait jamais son affixe, mais là il était particulièrement agacé de sa petite partie de cache-cache. Aucune réponse. Il se tût en croyant entendre un léger tintement, suivit de ce qui semblait être un battement d'aile. Aaron soupira en pensant que c'était logique, et s'approcha de l'immense ouverture, la même que disposait chaque grotte, et par lesquelles les dragons pouvaient aller prendre un bol d'air frais.
Ce qu'il vit le surprit à peine, vraiment pas grand chose. Silicium volait, la chaîne qui le retenait était tendue au possible, et il tirait de toutes ses forces en tentant de la briser. Chose impossible, puisque les chaînes de la volière étaient conçues pour supporter la force du plus fort des dragons. Aaron soupira,observa son dragon, puis s’apprêta à repartir, quand... Quand Silicium le remarqua. Alors, il s'accrocha à la paroi en passant juste sa tête dans la grotte. Des petits cailloux glissèrent dans le vide et résonnèrent , accompagnant le souffle chaud de Silicium, qui dans l'air froid lançait des volutes de fumées. Aaron s'approcha de lui en l'observant, mitigé. Sa considération envers les dragons n'avait pas changé, mais de temps à autre, il avait l'impression que quelque chose était différent. C'était une de cette fois là , quand il s'approcha de Silicium, et, lentement, il posa la main sur le nez du Pyrotor. Ce dernier le laissa faire et plongea son regard dans le sien.
Vous ne connaissez sûrement pas l'histoire de Silicium, et c'est normal. Entraîné dès le plus jeune âge pour les combats de dragons, les hommes n'avaient jamais étés tendres avec lui. Celui qui aurait put devenir un dragon doux et joyeux était vite devenu une pure machine de combat, qui avait du laissé de côté ses passions pour avoir le courage d'accepter la routine. Mais un dragon, ça aime voler, malheureusement pas besoin de savoir voler pour combattre. Donc, pas d'entraînement au vol. La dernière fois qu'il avait put survoler les cieux, c'était avant d'être vendu au marché aux dragons. Cela lui manquait énormément, et il était donc prêt à sacrifier quelques secondes d'honneur pour inciter son propriétaire à voler un peu.
Aaron soupira. Un dragon n'avait pas besoin d'être choyé. Aussi, il ne céderait pas au « caprice » de Silicium...

...et c'est ainsi que 10 minutes après, un grand pyrotor fendait l'air. Sur son dos se tenait Aaron, les cheveux au vent. Au final, aucun des deux ne volait beaucoup. Aaron ne montait pas beaucoup à dragon, étant donné que pour ses entraînements, ce n'était pas essentiel. Le jeune homme se cramponnait à son dragon en songeant pourquoi il avait fait cela, mais la bête ne lui laissait pas le temps de réfléchir. Elle se déporta vers la droite, accéléra, piqua vers le sol pour remonter aussi tôt. Son cavalier avait du mal à le diriger, et pour l'instant, il s'acharnait juste à ne pas s'éloigner de la volière. Sous ses doigts, les rênes étaient tendues. Et il réalisa que malgré ses manœuvres, Silicium ne faisait plus attention. A présent, la liberté recouvrée, il comptait bien en profiter. Enchaînant les loopings, il fermait momentanément les yeux en humant l'air vivifiant. Puis il jetait un regard vers la volière, le cœur serré, avant d'accélérer. Aaron finit par trouver une certaine stabilité. Alors il se tînt droit, et leva la tête. En bas, les maisons, les lanternes qui éclairaient les rues ne ressemblaient qu'à de petites lucioles. Le vol du dragon était à présent régulier et sans acoups. Autour d'eux, un silence s'installa, et il n'y eut plus qu'eux deux entre les nuages. Aaron, nerveux, tenta de se tranquiliser. La ballade dura une heure, peut-être plus, mais la notion du temps n'est pas chose aisée à Strawgoh. Aaron donc reprit le contrôle, et d'une main ferme, il ramena Silicium à la volière avec une aisance surprenante. Calme, apaisé, le pyrotor attendit que son harnachement ait été enlevé pour s'étendre dans la grotte, le regard tourné vers l'extérieur.
Ce n'est qu'alors qu'Aaron put rentrer chez lui, les clefs en poche et avec un sentiment qui lui était très inconnu. C'était la première fois qu'une sensation de bien-être apparaissait alors qu'il n'était qu'avec un dragon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Première flamme
avatar

Age du personnage : 22
Messages : 254
Slyths d'Argent : 130
Date d'inscription : 14/12/2013

Feuille de personnage
Dragons: Lanthane
Métier: Attrapeur des Syawla

MessageSujet: Re: Pyrotor - Silicium des Landes [Aaron Quintus]   Sam 27 Sep - 19:58

C'est beauuuuu dragonvert un peu de calme...
Et une relation qui prend forme entre ces deux "insensibles" ! A suivre !
Ca nous fait donc :
+ 9 en moral
+ 9 en confiance
+ 5 en vol acrobatique

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Pyrotor - Silicium des Landes [Aaron Quintus]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pyrotor - Silicium des Landes [Aaron Quintus]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The third temptation [Aaron]
» Vers les landes d'Etten
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Strawgoh :: Lieux RP : Strawgoh et Périphérie :: Dragons de propriétaires-