AccueilAccueil  Important  Richesses RP  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


.
 

Partagez | 
 

 Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dragon véritable
avatar

Messages : 470
Slyths d'Argent : 359
Date d'inscription : 14/12/2013

Feuille de personnage
Dragons:
Métier:

MessageSujet: Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]   Ven 29 Aoû - 16:43


Lanthane




Propriétaire :Caleb Wiz'Leo
Race : Galtois
Âge : 11 ans
Taille : 2m05
Etat physique :  Athlétique / Santé : 100 %
Confiance :80 points
Moral :44 points



Caractère

La joie de vivre de Lanthane fait toujours plaisir à voir. Son enthousiasme peut en blaser plus d'un, et malgré sa maladresse, malgré son nombre incalculable de gaffes et bêtises en tous genres, malgré le fait qu'elle puisse vous pourrir la vie par ses gestes incontrôlés (un mur cassé par-ci... un bras détruit par-là...), votre agacement finira toujours, toujours par se transformer en affection. Lanthane est du genre à partir dans de folles chasses au trésor pour constituer un butin qu'elle sera ravie de vous montrer et de partager avec vous, telle la gamine qu'elle est. Ce butin explique en partie les nombreux accessoires qu'elle porte. Ce qu'elle adore par-dessus tout, c'est de jouer. Refroidissez-la trop souvent et elle finira par sombrer dans une mélancolie, comme un enfant délaissé par ses parents partis au travail, sans pour autant rien perdre de l'affection qu'elle vous porte. Et une Lanthane déprimée, c'est un monde tout de suite moins joyeux, moins coloré. En fait, Lanthane déborde de sentiments qui déteignent autour d'elle. Ce n'est pas le genre de dragon à perdre confiance, elle a la mémoire courte pour tout ce qui est désagréable ou déplaisant. Malgré son air infiniment ingénu, la dragonne se convertira instantanément en bête féroce lorsqu'elle se sentira en danger.


Compétences

¤ Vol acrobatique >133
¤ Pêche >30
¤ Chasse >73
¤ Ethologie > 24

¤ Course à terre >25
¤ Course des airs >87
¤ Course aquatique> 25
¤ Quidditch >129
¤ Combat artistique >70
¤ Combat illégal >71




Informations:


Prix : 3200

© Twiggy pour Never-Utopia ; modifié par Astra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://strawgoh.forumactif.org

Première flamme
avatar

Age du personnage : 22
Messages : 254
Slyths d'Argent : 130
Date d'inscription : 14/12/2013

Feuille de personnage
Dragons: Lanthane
Métier: Attrapeur des Syawla

MessageSujet: Re: Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]   Ven 12 Sep - 21:07

[HRP : pas la peine de noter toute la partie d'intro, c'est trop long et Lanthane 'est pas présente!]

[Flashback : achat de Lanthane]

Ta mère folle était encore enfermée chez toi, et toi, tu te dirigeais vers le Marché aux Dragons comme si de rien n'était, parce qu'au fond, rien n'était grave, ou en tout cas pas au point de ne plus afficher ton éternel sourire insouciant et un tantinet ironique. Aux yeux de ceux qui ne te connaissaient pas, tu avais donc l'air de l'homme dont la vie ne saurait être plus heureuse, plus parfaite. Ce qui, aujourd'hui, n'était plus si loin de la vérité : tu allais acheter un dragon, un vrai, pour de bon. Un dragon qui serait à toi.
La journée touchait déjà à sa fin ; tu savais que le Marchand, fatigué, céderait plus facilement au marchandage, d'autant plus que la plupart des gens achetaient leurs dragons en début de journée et que par conséquent, tu n'aurais pas grande concurrence ce soir. Et de ce fait, le Marchand était entrain de rassembler ses dragons et de les faire acheminer vers ses enclos, en périphérie de la ville. Tu te dirigeas tout naturellement vers le coin des Galtois : tu savais que tu ne voulais rien d'autre, tu en étais convaincu, persuadé. Par souci de ne pas te laisser décevoir ou tenter, tu ne jeta qu'un très, très bref coup d'oeil aux dragons en eux-mêmes, scrutant uniquement les étiquettes de prix qu'ils portaient en collier. Il te fallait le moins cher, compte tenu de tes moyens ; tu ne pouvais pas de permettre de folie ou d'envies démesurées. Une fois ton petit calcul mental effectué, tu t'arrêtas devant le dragon qui valait 3200 écus. Il fallait que tu puisses te le procurer à au moins 200 écus de moins si tu ne voulais pas achever de te ruiner. Levant les yeux, tu constatas que le dragon était en fait une dragonne. Tu ne tentas pas de contact ; rien : tu ne voulais pas t'attacher à elle, car s'il s'avérait que tu ne pouvais pas te la procurer, tu ferais très certainement une crise d'hystérie sur place à cause de la frustration.

Le Marchand ne mit de toute façon pas longtemps à arriver, et à échanger avec toi les saluts usuels. Puis : « Je peux vous proposer un dragon jeune homme ? » Oui, il pouvait. C'était le moment d'user éhontément de ton charisme.
« Oh, celle-ci m'a l'air jeune et en pleine forme, c'est très bien, très bien. Je vais l'achet... Ouuuhlà ! 3200 écus ? Sérieusement ? Non mais regardez-la et faites vous une raison, personne ne va l'acheter pour ce prix-là... Ses écailles sont presque ternes, ce n'est pas une grande beauté en soi. Puis son dressage m'a l'air de laisser à désirer, hein. Oh, ne me regardez pas comme ça ! Je vois bien qu'elle tire sur votre licou et qu'elle vous bouscule depuis tout à l'heure, n'essayez pas de me le cacher ! Cette dragonne est une surexcitée. A la limite le prix pourrait se justifier par son palmarès. Quel est son palmarès ?  »
Tu ponctuais ton discours d'un regard si convaincu, si sincère et si bleu que le Marchand en fut déconcerté – de toute façon, tu ne le laissais pas parler. Tu étais prêt à tout ; tu voulais un dragon. Derrière le Marchand, la dragonne, toute jeune et toute excitée, gigotait beaucoup. Elle faisait tinter sa chaîne, bousculait son actuel propriétaire, le titillait de coups de museau pour qu'on fasse un peu attention à elle – tu l'ignoras. Tu devais te concentrer uniquement sur le marchandage – rien d'autre. Tu gardais tes yeux fixés dans ceux du Marchand, un sourire poli aux lèvres, attendant sa réponse bredouillée. Trop facile.

« Ahah, bien tenté. Alors elle n'a jamais concouru, ni rien gagné, hein ? Ca ne m'étonne pas, vu son indiscipline, peu de gens se risqueraient à l'emmener en compétition pour se ridiculiser. Non, très franchement, la plupart des gens n'achèteraient pas cette dragonne pour plus de 2700 écus. Je vous en offre 2900, mais c'est bien parce qu'elle m'a tapé dans l'oeil. J'm'y connais en dragon, j'arriverai peut-être à en faire quelque chose, qui sait. Je vous assure, c'est un service que je vous rends. »

La Marchand avait l'air très énervé, très fatigué ; d'un côté, la dragonne l'asticotait encore et toujours plus, de l'autre, il y avait toi qui lui proposais un prix éhonté avec un regard d'ange, et en qui il avait envie de faire confiance. Il ne résista que mollement.

« Allons, ne dites pas de sottises. Je suis certains que certains seraient ravis de l'avoir pou- AÏE ! Vas-tu arrêter de gigoter, sale bestiole ? Tu ne vois pas que j'essaye de te vendre ? Ah, vous êtes toujours là... Excusez-moi. Rho allez, c'est bon, j'abandonne, prenez-la, donnez moi mon argent et allez vous-en. »

C'était gagné. C'était gagné ! Plus qu'une poignée de pièces, et tu aurais ton dragon. Le licou changea de main et le Marchand commença à s'éloigner, visiblement très irrité. Encore hébété, tu le hélas.

« Attendez ! Comment elle s'appelle ? »

Elle s'appelait Lanthane ; et elle se tenait à une distance prudente de toi, t'observant par en-dessous avec de grands yeux curieux et un peu inquiets. Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre avec toi, surtout que cela faisait plusieurs minutes que tu restais planté sur la place en la fixant, un sourire vague aux lèvres, l'air un peu perdu. Tu avais bien du mal à croire à la réalité de ce qui venait de t'arriver. Tu. Avais. Un. Dragon.
Déconcerté, tu jetas un dernier coup d'oeil au Marchand, un peu plus loin, et décidas qu'il était temps de partir avant que celui-ci ne change d'avis. Doucement, tu entraînas Lanthane à ta suite dans les rues de Strawgoh, empruntant les voies ''dragonnières'', les plus larges.

Quant à la dragonne, que tu traitais comme si elle était en sucre, en porcelaine ou en quoi que ce soit d'encore plus friable, elle oublia bien vite sa timidité et son inquiétude. Les rues s'assombrissaient, les lampions et lampadaires s'allumaient, et elle était excitée par ces petites lumières. Elle tenta à deux reprises de voleter pour décrocher un lampion ; et elle réussit à attraper sur l'un des derniers étals un lacet au bout duquel pendait une pierre magique lumineuse. Tu t'en rendis compte lorsqu'elle manqua de te projeter en avant, en voulant te tapoter le dos du museau. Elle te montrait tout fièrement son acquisition, qu'elle tenait entre ses crocs. A présent passablement irrité, tu lui arrachas l'objet de la mâchoire et le fourras dans ta poche puis tu lanças un regard inquiet derrière la dragonne. Tu estimas qu'il valait mieux ne pas t'attarder sur les lieux.
Ce qui fut pour le moins difficile : Lanthane, enthousiaste, ne manquait pas une occasion de se cogner partout et de renverser les présentoirs. Elle avait même lâché inconsciemment un petit torrent de flammes qui avait créé une large tâche de suie sur un mur – tu avais senti la vague de chaleur. Lorsqu'elle accéléra et te mit un coup de museau sur le sommet du crâne – tu avais beau adorer les dragons et être encore euphorique d'en posséder un – c'en fut trop pour toi. Tu te fâchas.

« AÏE ! Rhaaaa, mais calme-toi, bon sang, espèce de nouille ! »

L'effet fut fulgurant. Lanthane s'immobilisa et baissa la tête. Son air triste faisait peine à voir, mais tu étais un gros dur, alors tu poursuivis ton chemin et allas présenter ta nouvelle acquisition à ta mère. De toute façon, la dragonne avait retrouvé tout son enthousiasme lorsque vous repartîtes en direction de la Volière. Tu fis le trajet sur son dos, à cru : tu n'avais pas résisté à l'envie de chevaucher ton dragon. Vous ne voliez pas, mais tu ressentais tout de même un regain d'euphorie. Tu la dirigeais tant bien que mal avec les rênes que tu avais bricolées avec la longe ; mais un véritable harnachement n'aurait pas été de trop. Et, lorsque Lanthane finit par briser une vitre, vous vous enfuîtes au trot. Vous arrivâtes bientôt à la Volière. Tu t'occupas de toute la paperasse tout en en profitant pour charmer la demoiselle qui s'en occupait. Rien ne t'arrêtait aujourd'hui, tu étais de trop bonne humeur : tu avais un dragon (indépendamment du fait que ce dragon était un gros boulet – pour l'instant). Enfin, tu pus conduire Lanthane à sa grotte. Tu y allas en volant, sur son dos : c'était risqué, beaucoup trop risqué, et la secrétaire avait insisté pour que tu prennes au moins l'une des selles de Draco'op, ce que tu avais fait. Puis, sous ses yeux admiratifs, vous aviez décollé. Ce fut plus fort que toi, tu te mis à rire de contentement. Bien sûr, tu avais l'habitude de voler, mais tu aimais toujours autant ça. Et ce soir était très spécial. C'était sur ton dragon que tu volais. Lanthane avait d'ailleurs l'air tout aussi heureuse ; elle fit plusieurs embardées qui manquèrent de te désarçonner, déconcentré comme tu l'étais. En catastrophe, vous atterrîtes dans la grotte qui était maintenant celle de Lanthane. Tu commenças par l'attacher et la décharger de sa selle, puis tu la pansas sommairement avec le peu que tu possédais. Une fois ta besogne finie, tu reculas de quelques pas pour admirer les écailles brillantes de Lanthane. Ce que tu avais dit au vendeur, sur le fait que ses écailles étaient ternes, tu ne le pensais bien sûr pas ; elles étaient juste sales. En mettant machinalement les mains dans tes poches, tu sentis un objet inconnu. Tu le sortis, et découvris la pierre que tu avais confisquée quelques instants plus tôt à Lanthane. Celle-ci reporta immédiatement son enfantine attention dessus, et s'approcha. Souriant, tu lui nouas le lacet autour du cou, ce qui eut l'air de lui faire démesurément plaisir. Puis, tu t'assis sur le rocher décoratif qui se trouvait là en observant Lanthane découvrir son nouveau chez-soi. Elle avait beau être insupportable, tu aimais cette dragonne de tout ton cœur. Elle était à toi.

A cet instant, tu étais parfaitement heureux, parfaitement insouciant. Tu ne te doutais pas qu'en rentrant chez toi, ce soir, tu serais accueilli par le cadavre de ta mère. Mais ça, c'est une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Première flamme
avatar

Messages : 346
Slyths d'Argent : 205
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Dragons: Silicium des Landes
Métier: Dirigeants des combats illégaux

MessageSujet: Re: Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]   Ven 12 Sep - 22:25

Alors alors. Bon, que dire. J'adore toujours autant ton style MÊME SI ça fait un peu schizo de narrer à la deuxième personne :BB héhé! Sinon jpense que Lanthane, malgré les apparences, va être parfaite pour Caleb! J'ai hâte de vous suivre voir ce que ça va donner, je sens que je vais bien m'amuser! Razz
Mais alors la fin... Erk. ERK. POURQUOI? C'est trop triste éè


dragonvert
Confiance : +8 points
Moral : +8 points
Vol acrobatique: +2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Première flamme
avatar

Age du personnage : 22
Messages : 254
Slyths d'Argent : 130
Date d'inscription : 14/12/2013

Feuille de personnage
Dragons: Lanthane
Métier: Attrapeur des Syawla

MessageSujet: Re: Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]   Sam 18 Oct - 11:45


Caleb avait laissé Lanthane à la Volière, la veille. La raison était toute simple : il avait eu besoin de calme, et une heure de marche à pied valait bien la tranquillité due à l'absence de Lanthane. Peut-être était-ce pour cela, également, qu'aujourd'hui Caleb s'était levé avec une détermination plus forte que d'habitude. Au point qu'il se résolut à aller à l'entraînement de Quidditch quotidien.

Honnêtement ? Il n'aimait pas énormément son équipe ; ou du moins n'avait-il jamais pris la peine de vraiment parler aux membres. Il était parmi eux une présence fantôme, « celui-qui-ne-vient-jamais-aux-entraînements ». Il n'était même pas sûr de connaître les prénoms de tout le monde – oui, c'était grave. Bref, en cette belle matinée de juin, Caleb s'était donc réveillé aux aurores et avait pris à pied le chemin de la Volière, avec un sérieux qui ne lui ressemblait absolument pas. La foule commençait à affluer dans les rues lorsqu'il atteint sa destination. Affichant un large sourire destiné à la secrétaire, il vérifia rapidement son courrier avant d'emprunter l'ascenseur – car bien sûr, la grotte de Lanthane était haut perchée, et hors de question d'emprunter les escaliers avec le lourd sac qu'il transportait : il y avait tout de même des limites à sa bonne volonté.

Il parcourut presque tout l'étage avant d'arriver enfin devant la grille 408. Lanthane était bien sûr déjà à la porte ; elle l'avait senti arriver. Caleb avait une théorie : sa dragonne ne dormait jamais. Il ne l'avait jamais vu dormir, tout simplement, peut-être parce que lui s'endormait avant elle à chaque fois...
Lanthane émit un ululement joyeux et son cavalier sourit une nouvelle fois en déverrouillant la grille.

« Yo, fauteuse de trouble ! »

Il tendit les bras devant lui pour faire reculer la dragonne : la moindre des choses pour qu'il puisse entrer, et la base du respect. Ce qui échoua lamentablement. Lanthane tendait le cou pour fouailler dans la tignasse du blondinet, tentant en force de sortir. Niveau éthologie, c'était pas encore ça.

« Eeeeh, mais tu sais que ça sert à rien d'essayer de sortir pour me rejoindre vu que moi je vais entrer ? Allez, POUSSE-TOI maintenant ! »

Et il la poussa, et elle se poussa. Il put finalement déposer son fardeau sur le sol fraîchement paillé de la grotte avec un soupir et se frotta le crâne. Il avait récuré la grotte hier, maintenant c'était sa dragonne qu'il devait récurer. Il extirpa avec difficulté une vieille brosse et un savon de son sac, puis partit en quête d'un seau d'eau dans l'une des remises de l'étage, suivi par un grognement de protestation de Lanthane, pensant qu'il s'en allait déjà. Lorsqu'il revint, elle redouble d'enthousiasme, tant et si bien qu'il était tout bonnement impossible de la panser dans ces conditions. Cette dragonne a 1 an d'âge mental.

« Eeeeh tu te calmes ! Bouge plus ! »
cria Caleb, l'air sévère.

Pour n'importe quel autre dragon, prendre un air mécontent n'aurait strictement servi à rien, mais Lanthane était si naïve qu'elle fit immédiatement profil bas. Cependant son maître savait que ce n'était pas pour longtemps, il s'activa donc pour lui frotter les écailles, faisant mousser le savon. Une fois le corps de la dragonne couvert de mousse, il recula de quelques pas, fit un mouvement d'élan et balança le seau d'eau sur elle pour la rincer. Elle se mit à couiner avec indignation et tu eus juste le temps de te protéger un peu derrière tes bras avant qu'elle ne s'ébroue, projetant des gouttelettes d'eau savonneuse et de mousse un peu partout. La voir s'agiter ainsi était très comique ; Caleb rit donc un bon coup avant de se saisir de son éponge pour essuyer le reste d'eau et de savon sur les écailles de Lanthane qui, après chaque coup d'éponge, se mettaient à étinceler. C'était du joli travail. L'attrapeur inspecta rapidement l'état des griffes et des dents de la dragonne, puis retourna à l'endroit où il avait laissé son sac. Il le vida pour ne laisser dedans que ses protections de Quidditch, puis se mit en quête du harnachement de Lanthane, qu'il avait oublié de prendre au rez-de-chaussée. Son zèle en prit un coup, il avait nettement moins envie d'aller à l'entraînement maintenant. Il se donna une pichenette mentale, bien décidé à aller à cette séance. Pour une fois.

A son retour, Lanthane semblait avoir compris que moins elle gigotait pendant qu'il la harnachait, plus vite elle pourrait voler à pleine puissance. Elle resta donc démesurément raide pendant que Caleb serrait les sangles de sa selle de Quidditch et lui passait le filet. Ils étaient fin prêts. Hissant son sac sur son dos, le blondinet déverrouilla la chaîne qui retenait la serre arrière droite de Lanthane et grimpa sur son dos avec légèreté. A peine avait-il posé se fesses dans la selle que Lanthane s'élançait pour décoller.

« Stop ! »

Accompagné d'une tension sur les rênes, cet ordre eut pour effet de ralentir Lanthane – pas de la stopper. Caleb allait devoir sérieusement travailler son autorité. Il rétablit donc son assiette de justesse pour pouvoir décoller sans glisser bêtement de la selle.

« Abrutie ! Tu veux me faire tomber ou ça se passe comment. »

Lanthane, contrite encore une fois, se stabilisa en vol plané, ce dont Caleb profita pour ajuster ses étriers et reprendre les rênes en main correctement. Et ils étaient partis, direction l'arène.[/color]
> A l'arène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Première flamme
avatar

Messages : 346
Slyths d'Argent : 205
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Dragons: Silicium des Landes
Métier: Dirigeants des combats illégaux

MessageSujet: Re: Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]   Sam 18 Oct - 22:12

Au risque de me répéter, j'adore ! ** Mais alors mention spéciale pour l'âge mentale de la dragonne ,petit détail qui m'a bien fait rire :') OUI JE SUIS BON PUBLIC ET ALORS?


dragonvert
Confiance: +8
Moral: +8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Première flamme
avatar

Age du personnage : 22
Messages : 254
Slyths d'Argent : 130
Date d'inscription : 14/12/2013

Feuille de personnage
Dragons: Lanthane
Métier: Attrapeur des Syawla

MessageSujet: Re: Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]   Lun 13 Avr - 13:28

#note pour moi-même : résu qui a lieu après l'escapade aux Brethoals ; avant le donjon#

Le sol dallé des ruelles de Strawgoh semblait ruisseler de lumière. La ville rutilait, ce qui contrastait étrangement avec le vent vicieux qui soufflait par bourrasques sur la région : l'automne était une saison pour le moins contradictoire.
Tu avançais de ton habituel pas tranquille, la tête dans les nuages mais les pieds sur terre. Pieds qui te faisaient d'ailleurs légèrement souffrir : bizarre autant qu'étrange, tu t'étais levé tôt le matin même pour aller en ville. Enfin, pour marcher jusqu'en ville. Lanthane, elle, était bien au chaud dans sa grotte à la Volière. Tu avais eu besoin d'une pause avec elle ; et puis elle dévastait la Clairière Enneigée. Oh, certes, bien involontairement, mais avec un enthousiasme d'une innocence meurtrière qui finissait par faire mal à voir. Tu en avais simplement conclu qu'il était grand temps qu'elle revoie son petit chez-soi. Tant pis pour tes pieds et ton sommeil, donc.

Car c'était assez anormal, aussi, le fait que tu te lèves tôt pour aller t'entraîner. Ce n'était cependant pas une séance d'entraînement collective au Quidditch, mais bien une initiative de ta part, un moment que tu passerais avec Lanthane, et uniquement avec elle. Et puis paresser, ça allait bien cinq minutes : l'ouverture de la première saison de Quidditch arrivait à grands pas. Et tu étais très mauvais perdant. Souriant au concierge de la Volière, tu t'en fus en direction de ta sellerie, et quelques minutes plus tard tu te retrouvais à tourner la clef dans la serrure de la grille qui fermait la grotte de Lanthane. Elle se tenait assise en sentinelle sur le rebord de sa grotte, scrutant tour à tour les Brethoals et Strawgoh avec une mélancolie presque tangible. Mais à peine entendait-elle le bruit de la grille qu'elle tournait la tête brusquement, te fixant avec ses grands yeux verts.

Tu t'écartas juste à temps pour éviter qu'elle ne t'écrase : elle venait de se précipiter sur toi et, bien évidemment, n'ayant pas su freiner, avait terminé sa course dans un dérapage pataud qui fit cliqueter toutes les babioles qu'elle portait sur le sol rocheux. Tu souris en secouant la tête : cette dragonne était un cas désespéré.

« A trop m'aimer, un jour, tu finiras par me tuer, Lanthane ! »

Elle baissa la tête en roucoulant, sincèrement désolée. Tu profitas de ce qu'elle se tenait enfin tranquille pour t'approcher d'elle et grattouiller les écailles fines qui lui poussaient derrière les oreilles. La sensation de frottement des ongles contre les écailles était pour le moins étrange, et tu réalisas une fois de plus à quel point la peau, en-dessous, devait être sensible pour percevoir les caresses sous une telle armure naturelle.
La dragonne s'aplatit par terre en remuant la queue, tel un énorme chat dégénéré prêt à fondre sur un jouet.

« Non, pas aujourd'hui, ok ? On a du boulot ! »

Dis-tu en extirpant de ton sac une énorme brosse à long manche et un tout aussi énorme savon que tu posas par terre. Avec maintes éclaboussures, tu plongeas la brosse dans un seau d'eau et la frottas sur le savon, avant d'avancer vers une Lanthane réticente. Elle se déroba en couinant.

« Hep hep hep, si t'es sale je jouerai plus avec toi. J'ai horreur de la saleté. Comme tous les gens normaux. Et tous les dragons normaux. Et en plus comment tu vas pouvoir séduire les autres dragons si tes écailles brillent pas, hein ? »

A cet instant une chose était sûre : si Lanthane avait été humaine, elle aurait rougi jusqu'à la pointe des cheveux. Incapable d'une telle chose, elle se contenta de fermer les yeux et de secouer la tête. [M-mais n'importe quoi ! Je veux séduire personne !]
Adorable gamine qu'elle était...

Quoi qu'il en fût, elle s'était immobilisée, et c'était tout ce que tu attendais pour fondre sur elle avec ta brosse dégoulinante de savon et lui en frotter vigoureusement les écailles du dos. Tiraillée entre le déplaisir et la peur que tu mettes ta menace à exécution, elle se contenta de tourner sur place, ce qui te facilita même la tâche. Ce fut l'affaire d'une quinzaine de minutes, et lorsque tu annonças :

« C'est fini ! »

Lanthane s'ébroua immédiatement et alla se réfugier dans un coin. Tu empoignas le deuxième seau, celui qui contenait l'eau propre et encore tiède, et le lui vidas dessus sans états d'âme. La dragonne couina à t'en déchirer les tympans, et au point qu'un gardien de la Volière passa sa tête entre les barreaux de la porte pour vérifier qu'il n'avait pas affaire à une histoire de maltraitement. Tu lui souris en levant un pouce rassurant, et il finit par s'en aller d'un air soupçonneux.

« Oh, arrête un peu de pleurer, c'est de l'eau, quoi... »

Ce disant, tu avais sorti un chiffon de la taille d'un drap de lit double et commençais à sécher la dragonne qui reniflait, l'air malheureux.

« Allez, fais pas cette tête, après l'entraînement en jouera. »

Il en fallait peu à Lanthane, pour être heureuse. Tu avais su dire les mots justes pour lui faire retrouver son enthousiasme. Après avoir boudé approximativement une trentaine de secondes, elle se remit sur pattes et se mit à jouer avec le bocal de fleurs séchées attaché à sa queue. Tu laissas les affaires de soin en plan sur le sol et revins avec le harnachement. Selle de Quidditch à lanières, rênes anti-dérapantes ; le tout assez léger. Tel était votre matériel de prédilection. Avec l'aisance que procure l'habitude, tu sanglas Lanthane (qui pourtant gigotait toujours) et revêtis toi-même un blouson – le genre de vêtements qui se ne portaient qu'à dos de dragon.

Tu fus en selle rapidement après avoir libéré Lanthane de la chaîne qui la retenait dans la Volière, et ajustas dès maintenant les sangles de sécurité pour la voltige. Lanthane s'avança d'elle-même vers le rebord de sa grotte, se ramassa et bondit. Tu dirigeas son vol désordonné vers le couloir aérien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Première flamme
avatar

Messages : 346
Slyths d'Argent : 205
Date d'inscription : 29/08/2014

Feuille de personnage
Dragons: Silicium des Landes
Métier: Dirigeants des combats illégaux

MessageSujet: Re: Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]   Mer 6 Mai - 14:42

Ouch, j'avais pas vu qu'il y avait un résu avant le couloir aérien, du coup je lis dans le désordre :')
Je constate que Caleb nous fait un peu d'anthropomorphisme en parlant de séduction à sa dragonne... :B Un très bon résu, ça promet pour le match! Héhé j'ai hâte d'y assister !

Confiance:+8
Moral: +8

( c'est la 3ème fois de suite que tu écris un résumé à la volière et où tu gagnes 8points en confiance/moral! affraid Quelle rigueur! )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Galtois des Roches- Lanthane [Caleb Wiz'Leo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1.07 - Lanthane (1ère partie)
» Roches, eau et pierres évolutives : Le duel minéral !
» La dresseuse des roches.
» Au supermarché ils vendent des cerveaux ~ Caleb's Relation Ship ♥
» Caleb montre une vidéo plus que X à Cane (pv Cane)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Strawgoh :: Lieux RP : Strawgoh et Périphérie :: Dragons de propriétaires-